Diagnostics immobiliers : La FIDI rejoint Cinov

 In Actualités
diagnostiques immobiliers

Lionel Janot, président de la FIDI et Dominique Sutra Del Galy, président fédéral de Cinov.

Près de 10 ans après sa création, la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (FIDI) devient le 14e adhérent de la fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique (Cinov).
Appelez-là désormais Cinov FIDI. En adhérant à la fédération Cinov, la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (FIDI) s’adapte dans sa communication. Mais pas seulement : « En rejoignant la fédération Cinov, nous maintenons notre objectif de nous consacrer à la défense des intérêts du métier de diagnostiqueur pour le faire reconnaître comme une profession à part entière, autonome et responsable » déclare Lionel Janot président de Cinov FIDI. Le statut d’organisation professionnelle patronale représentative permet désormais au syndicat de diagnostiqueurs de franchir de nouvelles portes pour faire entendre sa voix et partager ses propositions, en participant par exemple aux Etats Généraux de la construction initiés par la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement.
« Avec une même typologie d’entreprises adhérentes, des interlocuteurs politiques et administratifs communs, une clientèle souvent similaire, une évidente complémentarité des métiers qui relèvent de surcroît de la même convention collective, l’adhésion de la FIDI à une fédération reconnue regroupant des professions avec lesquelles les métiers du diagnostic partagent certaines identités coulait de source, remarque Dominique Sutra Del Galy, président fédéral de Cinov. Ce dernier voit dans le diagnostic immobilier tel qu’il a évolué avec le renforcement de la réglementation et les obligations de compétences des diagnostiqueurs un métier faisant partie intégrante des métiers du conseil et de l’ingénierie.

Amiante, plomb, performance énergétique…

625 entreprises pesant quelque 500 millions d’euros de chiffre d’affaires viennent ainsi gonfler les effectifs de la fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique (Cinov) qui en compte désormais environ 3 000 (la profession des diagnostiqueurs immobiliers compte environ 4 500 entreprises).
Rappelons que la profession du diagnostic immobilier est née de l’accumulation des obligations réglementaires du propriétaire d’un immeuble bâti en cas de vente de celui-ci, de mise en location, de travaux ou de la démolition. Après le premier texte fondateur de 1996 relatif à l’amiante, de nouvelles obligations de diagnostic sont successivement apparues : le plomb dans les peintures, l’état parasitaire du bâtiment, le DPE (diagnostic de performance énergétique), puis l’état des installations gaz électricité.
L’accumulation de ces réglementations visant à instaurer plus de transparence dans la transaction d’un immeuble bâti s’est aussi accompagnée d’une volonté du législateur de préserver la santé des travailleurs contre le risque d’inhalation de poussières contenant du plomb ou de l’amiante lors d’une intervention dans les immeubles bâtis.
A noter: cette 14e adhésion à la fédération Cinov suit de peu celle du Géfil (60 adhérents), le syndicat national de l’ingénierie loisirs culture tourisme. Ce dernier regroupe des structures spécialisées dans le conseil, l’assistance et la formulation de la mise en valeur des équipements touristiques, culturels ou de loisirs; dans la gestion des patrimoines culturels, naturels, industriels… et dans le développement des territoires.

Recent Posts
CONTACT

Nous vous recontacterons dans les meilleurs délais.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

concurrence deloyale ingenierie publique
X